Mode

La remarque qui tue…

Le métro parisien et son lot de surprises; on ne sait jamais par quel non-sens visuel notre regard inquisiteur sera captivé. On ne sait jamais par quelle curiosité musicale notre ouïe sera sollicitée. On ne sait jamais par quelles effluves saisissantes notre odorat sera titillé…

2)

En ce début de matinée d’automne, en franchissant le seuil métallique de la rame, j’étais pensive. Je cherchais hagarde une place assise. En essayant tant bien que mal de me frayer un chemin dans le bloc compact formé par le nombre incalculable de voyageurs, je croisai le regard vitreux d’un homme d’une cinquantaine d’années. Il reluqua avec mépris ma dégaine puis s’exclama dans un grand souffle « regardez moi celle-là, elle n’a même pas de fesses » avant de disparaître sur le quai sans que j’eus le temps de réaliser ce qui venait de se produire. Il s’est exprimé de façon suffisamment audible pour que tout le monde l’entende. Et bien sûr, ceux qui étaient aux premières loges de la scène ont jeté un coup d’œil furtif  sur ma silhouette pour vérifier par leurs propres soins la véracité de l’affirmation. Ce comique de  situation m’a certes surprise mais beaucoup amusée. Et puis ne dit-on pas que plaire à tout le monde c’est plaire à n’importe qui ?

_20170731140609 (2)

 Anorak : New look. C’est ma veste préférée de tous les temps. Je l’avais essayée ado chez Naf Naf il y a peut être dix ans de cela mais je n’avais, hélas, pas assez d’argent pour la prendre. J’ai donc juré par tous les saints, la larme à l’œil et le cœur meurtri que je reviendrai la chercher un jour. Et puis la semaine dernière, j’ai retrouvé exactement le même modèle en solde comme par miracle sur le site internet de New Look. Sauf qu’il n’y avait plus ma taille. S’en est suivie alors une bataille acharnée et sans merci entre acheteuses compulsives noctambules du web tant et si bien qu’elle m’a filée entre les doigts à plusieurs reprises. Inutile de préciser qu’en de telles circonstances, tous les coups bas son permis. J’ai enregistré le lien de l’article de toutes les convoitises sur la page d’accueil de mon téléphone portable puis je l’ai eu in extremis à six heures du matin. Et BIM. En matière de shopping aussi, l’avenir appartient à ceux qui se lèvent tôt.

IMG_7686

 

Jean : H&M. Dans la cabine d’essayage, dos au miroir, après maintes positions acrobatiques dont celle du « hibou» ou du « torticoli » (tout dépend de la souplesse de chacune), j’ai fini par jeter mon dévolu sur celui-ci. C’est un jean « girlfriend »*, idéal pour les cuissots dodus.

_20170731143607 (2)

IMG_7747 (2)

 

Top : Shein.

_20170731145035 (3)

306 (2)

 

Reebok classic champagne : Zalando.

20170731143017 (2)

20170731143045 (2)

 

Sac : supermarché

20170731142858 (2)

Boucles d’oreilles : Monop’

20170731140821 (2)

 

jean gilfriend : moins large qu’un jean « boyfriend ».

Crédit photo : mon mari qui est très patient.

A bientôt :)!

 

 

Par défaut

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s