Humeurs

Et si ces 2 expressions dégradantes disparaissaient en 2021? (partie 3 et fin)

Hello tout le monde, voici une liste d’expressions qui, selon moi, devraient sombrer dans les abysses de 2020.

 COUGAR 

être de préférence la plus jeune du couple est l’un  des indices pachydermiques  paramétrant la domination masculine dans notre société.  Il n’existe pas d’équivalent de ce mot  pour les hommes et  les termes pour qualifier leur vie sentimentale ou sexuelle  (quand bien même elle serait  problématique ou toxique) ont une connotation éminemment élogieuse qui contribue  à  les propulser  au cœur des convoitises.  Si nous nous entichons d’un homme beaucoup plus âgé que nous, nous  sommes automatiquement  taxées de «  putes vénales » et si nous inversons la tendance, nous devenons des « cougars ».

Vieillir, suivant que l’on soit un homme ou une femme, n’est pas du tout perçu de la même façon. On honore l’âge  de l’un, on honnit celui de l’autre. L’âgisme en puissance qui coupe l’herbe sous le pied des femmes vieillissantes  alimente cette idée selon laquelle une femme basculerait de son statut d’objet  du désir à mère cantonnée à  exister qu’au travers de sa progéniture et l’intimité de son foyer. Celles dont le parcours s’inscrit en dehors de cette norme sont stigmatisées et diabolisées de manière totalement archaïque surtout si elles défient le tabou de la sexualité des femmes mûres à l’initiative de leur désir.

Il n’y a pas grand intérêt à inventer un équivalent pour les hommes car nul besoin de mimer chaque bassesse générer par la prégnance de l’hégémonie masculine au nom de l’égalité. S’abstenir de beugler « cougar » dès qu’ une semblable a un an de plus que son conjoint est une bonne alternative pour renvoyer cette étiquette dans les méandre du néant qu’elle constitue.

CORPS DE LâCHE

S’adresse aux hommes qui ne correspondent pas à l’idéal absurde de la virilité selon laquelle « un vrai bon homme » serait costaud et musclé. Elle traduit un aspect des injonctions virilistes qui conditionnent les petits garçons dès leur plus jeune âge à s’identifier aux Figurines et  super héros à la musculature saillante et à la toison foisonnante.  Il suffit d’arpenter n’importe quels rayons  de jouets pour constater qu’ils sont sommés d’être dans l’action, le pouvoir, dotés d’une force  herculéenne exacerbée par un courage à toute épreuve, chevauchant, vindicatifs, de noirs destriers.

Les films, les publicités, les réseaux  sociaux et  l’éducation genrée qui cristallise cette image stéréotypée de la virilité     ne sont pas en reste pour véhiculer et  entretenir des comportements hostiles envers les hommes en surpoids ou maigres.

Ce sont les mots qui gouvernent. Tâchons de faire le tri entre  les vecteurs du progrès et les mailles des filets mentaux.

Ainsi s’achève ma série sur les mots et expressions qui doivent rester loin derrière nous comme 2020.  Il y’ en a encore tant d’autres et  je serais tout aussi ravie de les voir se consumer que de les découvrir à travers vos propres mots et votre regard en commentaires.

Avant que je te dise où acheter ce que je porte, n’oublie pas de t’abonner pour ne rien rater!

Bomber: Maje

Sac: zara

Robe: H&M

Peace!

Par défaut

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s